BTS ESF par alternance

Modalités

  • Formation par alternance d’une durée de deux années scolaires.
  • 1100 h de formation à la MFR soit 32 semaines de présence à la MFR sur les 2 années.
  • Statut : salarié par un contrat de professionnalisation ou stagiaire de la formation professionnelle.
  • Interne ou demi-pensionnaire.

Conditions d’accès

  • Posséder un diplôme de niveau IV : baccalauréat général, professionnel ou technologique ou autres diplômes équivalents.
  • Avoir signé un contrat de professionnalisation pour les deux années de formation ou avoir accepté les conditions de stagiaire de la formation professionnelle.
  • Avoir évalué ses ressources pour suivre une formation par alternance avec un statut éventuel de salarié de l’entreprise.
  • Avoir évalué ses aptitudes pour exercer une profession relevant de l’accompagnement des personnes en difficultés sociales et/ou économiques.

Principes pédagogiques

la valorisation du vécu en entreprise

La pédagogie de l’alternance déployée par les MFR depuis plus de 70 ans, valorise l’expérience du jeune en stage. Les enseignements professionnels s’appuient sur ce vécu et permettent ainsi aux formateurs de rendre les apprentissages très concrets.
Avant son départ en stage, le formateur prépare avec la classe une étude de stage qui va aider l’étudiant à questionner son maître de stage sur un aspect de son activité professionnelle. Le jeune peut aussi conduire ces études en s’appuyant sur son propre milieu de vie.

De retour à la MFR, les résultats de ses recherches seront partagés avec ceux des autres étudiants de la classe afin de pouvoir prendre en compte la diversité des réalités de terrain et ainsi mutualiser les savoirs.
Ainsi le formateur peut commencer les apports de cours et illustrer ce dernier par des visites d’études ou des interventions de professionnels

Les objectifs de la formation

L’étudiant en BTS ESF répond à la demande des établissements et des services qui l’emploient ou l’accueillent pour la conduite de missions diverses dans les domaines de la vie quotidienne : alimentation-santé, budget, consommation, environnement-énergie, habitat-logement.

Il assure différentes fonctions

Il met ses compétences scientifiques, techniques, méthodologiques au service de différents publics, d’usagers, de consommateurs, de clients et de professionnels. Il participe ainsi à l’impulsion des évolutions de comportements individuels ou collectifs, dans un contexte de développement durable. Dans le cadre de ses missions, il contribue à l’information sur l’accès aux droits des publics.

Il peut travailler en relation avec d’autres experts : travailleurs sociaux, juristes, professionnels de la santé, personnels des services techniques des collectivités territoriales et des organismes de logement social …
L’action de ce professionnel se déroule dans le respect du droit des usagers et de l’éthique professionnelle.

Les 2 statuts possibles

Le contrat de professionnalisation

C’est un contrat de travail qui lie l’étudiant à une structure dont il est salarié et rémunéré en pourcentage du SMIC en fonction de son âge (entre 65% et 85% du SMIC). Ce contrat couvre en principe l’intégralité de la formation et peut même commencer avant l’entrée en formation et se terminer après le passage du BTS.
L’entreprise prend en charge via son OPCA (fonds destinés à la formation) les frais de formation de l’étudiant et le libère de l’entreprise lors des sessions de formation à la MFR qui sont obligatoires (environ 32 semaines) et pour le passage des épreuves de l’examen.
L’étudiant bénéficie de 5 semaines de congés payés fixées par l’employeur et hors des semaines de formation à la MFR.

Le statut stagiaire de la formation professionnelle

Ce statut permet à l’étudiant de commencer la formation même si un contrat de professionnalisation n’a pas été obtenu. Le planning de formation est identique à celui des étudiants en contrat de professionnalisation : ils sont à la MFR aux mêmes dates et en entreprise aux mêmes moments quel que soit le statut. La formation reste identique.
L’étudiant stagiaire n’est pas salarié de l’entreprise donc non rémunéré, il assume de ce fait une part des frais de formation. Ce statut est évolutif : c’est-à-dire qu’il peut être modifié en contrat de professionnalisation dès que ce dernier est trouvé.

Coût de la formation (mensualisation possible)

BTS 1

Etudiant salarié en contrat de professionnalisation
  • Interne : 1700.00€
  • Demi-pensionnaire : 900.00€
Etudiant stagiaire de la formation professionnelle
  • Interne : 3400.00€
  • Demi-pensionnaire : 2600.00€

BTS 2

Etudiant salarié en contrat de professionnalisation
  • Interne : 1300.00€
  • Demi-pensionnaire : 800.00€
Etudiant stagiaire de la formation professionnelle
  • Interne : 3000.00€
  • Demi-pensionnaire : 2500.00€

Le passage du statut stagiaire au statut étudiant modifie le contrat financier le jour de la signature du contrat de professionnalisation.

Poursuite de formation

  • Diplôme d’Etat de Conseillère en Economie Sociale et Familiale
  • Licence professionnelle

Les structures professionnelles éligibles au contrat de professionnalisation ou au statut stagiaire

  • secteur de l’habitat social (ex : OPAC, OPHLM, SEMCODA…)
  • structures d’accueil collectif pour personnes âgées ( ex : maisons de retraite, foyers logements, cantous, EHPAD…)
  • établissements et services pour enfants et adultes handicapés ou en difficultés ( ex : IME, IMPRO, ESAT, ADAPEI, associations tutélaires de majeurs protégés…)
  • associations d’aide à domicile (ex : ADAPA, ADMR…)
  • maisons relais, résidences sociales (ex : ADOMA, Foyers Jeunes Travailleurs…)
  • associations d’animation socioculturelle ( ex : maisons de quartier, centres sociaux…)
  • associations pour migrants
  • entreprises ( ex : service social, comité de grandes entreprises, accompagnement clientèle…)
  • structures d’insertion par l’activité économique (ex : Emmaüs, Scouts de Cluses, associations de chantiers d’insertion, …)
  • services de conseil en emploi (ex : pôle emploi, mission locale, PAIO…)
  • services d’actions sociales (ex : conseils généraux, communes, CCAS….)
  • organismes de protection sociale ( ex : CAF, MSA…)

Les commentaires sont fermés