Des risques psychiques et sociaux

Les troubles psychiques

Le cannabis, par son action sur le cerveau, entraîne des perturbations de la pensée, de l’humeur et/ou de la perception. Les modifications psychiques dues au cannabis peuvent également induire ce que l’on appelle une “attaque de panique“, une survenue brusque et transitoire d’un état d’angoisse très élevé. Une perte de contact avec la réalité caractérisée par des convictions paranoïaques, des délires, voire des hallucinations auditives.

Cannabis et psychoses

On entend par psychoses un ensemble de maladies mentales relativement sévères et invalidantes telles que la schizophrénie. Les risques de développer une psychose pour les consommateurs fréquents de cannabis seraient en moyenne jusqu’à quinze fois supérieur à ceux qu’encourent les non-fumeurs.

Des risques sur le corps

Le cannabis étant souvent consommé par inhalation, on retrouve des risques similaires à ceux du tabagisme, au niveau des maladies pulmonaires. De plus, la fumée de cannabis produit une quantité importante de monoxyde de carbone. Dans le sang, ce composé se lie avec l’hémoglobine et compromet la distribution d’oxygène dans le corps.

Afficher l’image source